PETIT CON(MP)TE DE FAITS

Publié le par Alain

l0go-zero-1.jpgnid.jpg

 


 

 Le vilain petit zéro!

Le texte qui suit n'est pas dans mes habitudes mais, vous l'avez peut-être remarqué, deux amis se sont, provisoirement j'espère, éloignés. Ils étaient assez virulents avec l'actualité, toujours avec humour. Je les aimais bien et en humble et modeste hommage je dédie ce petit conte à Alain Maigne et à Le Parcheminé.


Il était une fois, il n'y a pas très longtemps, une famille de ZERO qui avait fait son nid sur une branche desséchée d'un arbre de Hongrie. Le nid n'était pas bien grand, les zéros nombreux. Bousculé alors qu'il se penchait sur le bord, le plus petit des zéros fut projeté hors du nid. C'était le plus vilain des zéros, petit, malingre, mal fichu.... Il chuta sur une feuille pleine de chiffres.

Quand il s'approcha les chiffres le repoussèrent, le UN l'aurait bien pris pour faire la dizaine mais les autres chiffres lui dirent qu'il cesserait d'être un chiffre pour devenir un nombre et le UN renvoya le vilain petit zéro!
Le petit zéro tomba dans les pages d'un abécédaire. Il chuta sur le K comme Karcher, il n'eut que le temps de se sauver avant d'être lessivé et culbuta sur le P comme Police. Les matraques le manquèrent de peu! Sa fuite le mena sur un tapis rouge dans la cour du palais du Président.
De nombreuses personnes passèrent sans le voir. Puis vint le Président qui, ayant les yeux plus près du sol que ses collaborateurs, aperçu le petit zéro.
Il le prit entre ses mains et demanda: « Que fais-tu là petit zéro? » « Je suis, répondit le petit zéro, tombé de mon nid sur une feuille de chiffres qui m'ont chassé... » « Je les connais, dit le Président, ce sont les chiffres sauvages de Bercy! » Un instant de réflexion, il ajouta: « Pourtant quand on sait les manier on peut en faire n'importe quoi et leurs faire dire ce qu'on veut... Et ensuite qu'as-tu fait? » « Je suis tombé sur le K, ensuite sur le P.... » « Ho! ho!, dit le Président, je connais: le Karcher et la Police... Les lettres de la place Beauvau. Je savais les faire obéir et la Police faut savoir la prendre... Tu as réussi à éviter les matraques? Oui! puisque tu es toujours rond!... Allons petit zéro! Je veux faire quelque chose pour toi, que désires-tu? »
Tout en parlant le Président s'était dirigé vers son bureau aux meubles précieux et dorés. Le petit zéro demanda: « Je voudrais que mes frères puissent avoir un bon emploi! » « J'ai, répondit le président, plein de mesures à prendre, tes frères y trouveront leur place! » Et il se mit à écrire:

Augmentation du pouvoir d'achat...........................................................0%
Augmentation du SMIG............................................................................0%
Augmentation des retraites......................................................................0%
Augmentation du nombre des logements sociaux.................................0%
Nombre de chercheurs en plus.................................................................0
Nombre d'enseignants en plus..................................................................0
Diminution de la TVA...............................................................................   0%
Diminution de la taxe sur les carburants...................................................0%
Diminution de la pauvreté générale.......................................................... 0%

«  Voilà, dit le Président, j'ai casé tes frères. Et pour toi petit zéro? Je peux facilement créer une ligne de plus... » « Non, répondit le petit zéro, je ne tiens pas à être mis en avant. Tenez, Monsieur le Président, mettez moi à la fin de ce nombre: 5.800, j'y serai très bien! »
« Mais c'est magnifique, dit le Président, au lieu de 5.800 ça fait 58.000 immigrés expulsés... Petit zéro tu as du génie! » En effet le petit zéro venait de montrer que, même si on est petit, laid et nul, la position que l'on occupe permet de transformer la vie de millions de braves gens en cauchemars d'enfer!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caro 27/06/2009 16:34

Le chiffre zéro n'a jamais été aussi célèbre que de nos jours malheureusement...Dommage qu'il n'agrémente pas un peu nos fins de mois...Mais le conte est efficace, il fait sourire et c'est déjà beaucoup!
Biz du Pays d'Auge
Caro

le-gout-des-autres 30/01/2008 08:13

Bien vu, et joliment dit.

Le Parcheminé 17/01/2008 15:35

Je me suis permis de faire un article à ton hommage en extrapolant sur mon nouveau blog que j'ai !
Bon pas fâcher hein ! C'est pour rire.

Caroline 13/01/2008 19:23

Très joli conte. Merci.

Lili 12/01/2008 14:20

Mon petit Papa voici un article qui me plait beaucoup mais alors beaucoup !

Quelques petites nouvelles :
- je reprends mon blog (vi, vi) parce que je suis malheureuse quand je ne dis pas n'importe quoi !
- Le Parcheminé te souhaite une très bonne année 2008 (j'ai son adresse mail si tu veux).

Je terminerais bien ce commentaire par "no pasaran" mais on va vraiment finir par nous prendre pour une famille d'anar :)))

Gris bisous !