SAVOIR PARTICIPER!

Publié le par Alain
















Le courrier du coeur...


                   « Gilbert! Gilbert... une lettre d'Italie pour vous! » La patronne, une petite femme potelée aux cheveux roux, agite à bout de bras une enveloppe bleue...

                               « Merci Madame! » Gilbert regarde d'un air incertain l'enveloppe au timbre étranger et l'en-tête : « Comitato Sociale Operaio (Comité Social Ouvrier) Fabbrica XXX Rimini. E.R. (Emilie Romagne).

                                Il retourne la lettre entre ses mains partagé entre l'envie de l'ouvrir et la peur d'y lire des nouvelles qu'il redoute. Il s'appuie contre son camion, le contact de son dos avec son ''ami'' semble le rassurer. Il ferme les yeux, les souvenirs affluent...

                                ...Le camion vert pénètre dans l'usine XXX à Rimini. C'est la troisième fois que Gilbert vient dans cette fabrique. Il se range avec soin au quai de chargement. Maintenant attendre! Les ouvriers ne sont pas vraiment des rapides! En habitué Gilbert se dirige vers le local de repos.

                                 Dans la pièce le gros Roberto, à la fois chef de quai et délégué syndical, assis derrière son bureau, déguste un café. « B'giorno Roberto! Come va? » « Bene, grazie! Saluti Francese! ».

                                 Une ''lire'' dans le distributeur et, café en main, Gilbert, distraitement, se met à lire les notes et les annonces épinglées au tableau de service. Façon pour lui de tromper l'attente et d'étoffer son vocabulaire!

                                 ''Attenzione ai tagli di elettricita....'' (Attention aux coupures d'électricité...), ''I ritardi seranno contati...'' (Les retards seront comptés...). Avis et notices se succèdent. Un intitulé plus grand que les autres attire son regard: ''Aiutateci a salvare Sophia...'' (Aidez-nous à sauver Sophia...'').

                                  C'est un appel du syndicat à des dons pour que la fillette d'un ouvrier puisse aller se faire opérer au Canada! « Roberto! Cette note est toujours valable? » « Si! » « C'est très grave ce qu'elle a la gamine? » « Assez oui! Le coeur! Une histoire d'artères mal fichues! ».

                                 Trois billets de cent lires, autant dire rien, dans le portefeuille. Dans la sacoche deux coupures de dix mille lires. Gilbert les tend au gros syndicaliste dont la surprise se lit sur le visage: « Tu donnes tout? »...


                    ...Le stade Armandie à Agen. Sur un terrain annexe deux gamins de dix-onze ans courent en se passant un ballon ovale. « Gilbert à moi!... » « Reste derrière Victor... » L'entraîneur les appelle: « Venez les gosses on va former les équipes! »...

                                Quelques adultes sont venus voir ''les petits''. Acharnée la partie... Un gamin s'échappe, distance ses poursuivants, trébuche, tombe, lâche le ballon... « Vite! Victor! Lève-toi... » Des spectateurs accourent... Victor ne se lèvera pas!

                                Le lendemain dans la cour de l'école Gilbert demande à un grand: « Qu'est-ce qu'il a eu Victor? » Le grand a l'air triste: « C'est son coeur qui a lâché. Il était déjà malade parait-il! »...

                               

                               ...Les palettes se rangent dans la semi. Gilbert surveille d'un oeil distrait. «Scusate! », un ouvrier en bleu, grand, visage avenant. « Je voudrais vous remercier... Sono Decio, il padre de Sophia! Roberto a dit! Vous avez fait beaucoup! » « Peut-être! Oui? Non? Je ne sais pas... »

                                Embarrassé Gilbert! Il décide de changer de conversation: « L'opération est pour quand? » « Dès l'accord du Canada! Nous avons de quoi envoyer la petite! » « Seule? » « Pour le moment... Sa mère ira sitôt que possible! » « De bonnes chances de guérison? » « Les médecins ont dit quarante pour cent! » « Ca va être dur pour la gamine! » « Elle est courageuse. »

                                Decio sort une photo: « Regardez! » Le cliché montre une fillette brune, souriante, avec de grands yeux noirs. Mais l'image fait ressortir la peau trop blanche, presque diaphane. Une onde de compassion envahi Gilbert. Il ''faut'' que l'enfant guérisse!...

                                ...Une ultime fois il retourne la lettre, puis d'un mouvement incertain ouvre l'enveloppe! Un petit objet en tombe; une jolie chaîne ou s'accroche un coeur, puis un petit mot en français maladroit: ''Opération l'a réussite. Guérie est la bambina. Juste besoin de repos encore un peu. Tout être bien. Decio et sa femme dirent avoir plaisir si venir les voir! Avec beaucoup de merci. Roberto.''

                                  Gilbert fourre la lettre dans sa poche. D'un geste lent, délibéré il accroche la chaîne à son cou en caressant le petit coeur avec le pouce! Il ferme les yeux un instant en souriant...

                                   Le stade Armandie à Agen. Sur un terrain annexe deux gamins de dix-onze ans courent en se passant un ballon ovale...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Deborah 24/09/2009 12:46


Je te souhaite une belle journee!
Deborah


kty 23/09/2009 22:50


hello suis de retour et je trouve ton histoire, émouvante.


Papa de Lili 23/09/2009 22:14


Laurence:Tu es pleine d'indulgence à mon endroit!
Anna: Ta visite me rempli de joie...
Crabillou: De la tendresse dans un monde...
Henri: Je livrais chez le "bon président" Ferasse!
Louis: Mais non! Tu avais juste un moucheron dans l'oeil!


louis 23/09/2009 18:01


Salaud !!! Tu crois que je vais sur le net pour pleurer ?


rsylvie 21/09/2009 09:31

beaujour alain....
pst, t'as gagné une grosse magnette pour le réfrigérateur !
j'l'envoie où .?
douce journée à toi
bises