DU SUD... DU NORD!

Publié le par Alain

fleurs-des-champs


Petits portraits!

 

                          Au fil de mes voyages, le temps a déposé les alluvions de l'amitié au long des routes d'Europe. Des amis aussi sincères que différents.

                         Mes voyages en Ibérie se placèrent systématiquement sous le signe de la ''poisse espagnole''!*. Je n'ai jamais fait un trajet dans ce pays sans qu'il ne m'arriva un pépin quelconque!

                        Destination Puertollano! En parfait malchanceux, je me perds dès la sortie de Barcelone! Journée de galère dans une chaleur torride sous le ''regard ironique'' des moulins de la Mancha par des routes abominables. Le réseau routier espagnol était, à cette époque, déplorable et très mal balisé!

                       A dix-neuf heures je retrouve enfin le bon chemin. Je suis épuisé. Un petit parking, une baraque en bois entourée d'arbres, une enseigne: ''Cantina''. J'ai soif, j'ai faim!.... stop!

                      Une fraîche salle basse, quelques tables, un homme corpulent, en tablier bleu, épaisse moustache noire, mal rasé, s'active derrière un long comptoir. Il salue mon entrée d'un retentissant: « Buenas tardés! Que quière? » (Bonsoir! Que voulez-vous?) N'ayant rien compris je réponds: « Bonjour... » Il fronce le sourcil qu'il a fourni: « Francés? » « Si! » Il appelle: « José! José! » Un gamin d'une quinzaine d'années apparaît : « Mi hijo!... habla un poco francès! » (Mon fils, il parle un peu français!). « Monsieur bonsoir! Vous vouloir désirer quoi? »... Avec son français approximatif ce jeune garçon, brun de peau et de poil, aux yeux noir, au grand sourire, est courtois et prévenant...

                      Les espagnols dînent tard! En grignotant des ''tapas'' avant le repas nous bavardons. Le français lui vient de sa mère née à Perpignan! Il m'initie à certaines coutumes de son pays, je lui parle des camions, des voyages, des différents pays visités... Je repars sur une cordiale poignée de main! Je promet de lui envoyer quelques cartes postales!

                   Je tiendrais parole! Une par mois en moyenne durant plusieurs années. Il m'en remerciera régulièrement. J'irai, en touriste, lui rendre plusieurs fois visite, je serai toujours accueilli en frère! Parfois je songe à l'ironie de la chose! Mon premier ''ami international'' est originaire du pays ou j'ai vécu le plus de péripéties désagréables!...

                    Papa Milezzoni, pour développer la société, avait pensé étendre nos activités à l'est! C'est vers la Pologne qu'il dirigea nos camions! Avec le transit par la RDA ce n'était pas des voyages agréables.

                    Peur, pauvreté... Impressions dominantes ressenties à la vue de la triste population qui se hâte devant des vitrines aux miteux produits factices! A notre passage les piétons baissent la tête, évitant soigneusement de nous regarder pour ne pas donner à penser qu'ils pourraient communiquer! On peut se retrouver en prison sur ce simple soupçon! La confiance n'est pas la qualité première des ''vopos'' (Volkspolizeï. Police Populaire) de RDA.

                    Passée la frontière le climat est moins lourd! La Pologne n'est pas riche mais sa population accueillante! Dans les rues les passants souriants n'hésitent pas à parler aux étrangers! Bien qu'omniprésente la Milice reste relativement discrète!

                   Pour mon premier voyage, j'hérite d'un entrepôt dans la banlieue de Warszawa (Varsovie!) Petit matin... Dans les rues, des gens qui se hâtent vers leur travail. Un uniforme! J'appelle: « Monsieur! Monsieur... » Le policier se retourne!...

                   Rencontrer Janek (Prononcer Iaaneke) c'est rencontrer King-Kong .Il est haut, large, impressionnant de musculature, le cheveux noir, court et dru sur une face carrée au menton volontaire bleu de barbe!.

                    « Vous français? Je peux aider? » Le grand sourire de cette force de la nature est bougrement sympathique! Le fait qu'il parle français renforce cette impression! Comme mon client, niché dans un dédale de petites rues, n'est pas facile à trouver, Jenek accepte de m'accompagner! Les ouvriers ne se précipitent pas vers mon camion: « Entreprise d'état, dit mon guide, camion vide en une heure où en une journée, eux payés pareil! »...

                      « J'ai travail, je reviendrais voir tout à l'heure! » Vers midi, alors que le déchargement n'a guère avancé, il est de retour. J'envisage le repas! « Ou trouver un restaurant? » « Au centre ville! Pas ici... » Il s'interrompt: « Pas loin j'habite, ma femme contente d'avoir un invité! Viens maison! »

                      Un petit logement dans un immeuble collectif. Une charmante jeune femme qui me reçoit avec un « Witaj Pan! Ciesze sie na towj wisita! » (Bonjour Monsieur! Je suis heureuse de votre visite!)

                      Pendant qu'elle s'affaire à préparer le repas, Janek me fait l'honneur d'un petit balcon joliment fleuri.« Seulement fleurs des champs! Ici pas beaucoup de graines et très chéres... En bas.. », il me montre les parkings, « c'est béton, pas d'herbe... ni fleurs! »...

                     Comment ne pas repartir avec le souvenir de cet accueil cordial? Six semaines plus tard je retourne à Varsovie. Le camion chez le client, je téléphone à Janek. Je lui apporte des semences, trois grands bacs plastiques et un pied de rosier! Devant ces modestes présents, il rayonne!

                     Son petit balcon s'orne maintenant de plantes et de couleurs! Et chez lui, jardinier doué, ou chez moi, qui n'ai pas la main verte, pousse avec constance et opiniâtreté, la belle et sincère fleur de l'amitié!

 

*Voir ''Ballade Espagnole''

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caro 12/07/2009 20:42

C'est exactement pour des moments comme ceux là que j'ai choisi de faire ce métier: des rencontres extraordinaires avec des gens ordinaires!
C'est une très belle rencontre que tu as fait là!
Biz du Pays d'Auge
Caro

Laurence 22/06/2009 22:40

Bisous en passant.

Crabillou 18/06/2009 16:44

Toujours le même plaisir à lire les petites choses qui finissent par meubler une vie...
Salut...

Laurence 18/06/2009 12:26

Qu'il est joli ton texte l'ami...Tu as un vrai talent de conteur et tes histoires sont toujours empreintes d'amitié, de solidarité, d'amour ! J'aime ça.
PS:Ta fille est-elle passée chez le petit libraire des Abbesses? Je n'ai pas de nouvelles.

rsylvie 15/06/2009 10:31

"j'avais oublié,,,, pas d'entrée !!! en tout cas, j'aime bien tes voyages, et tes rencontres, douce journée à toi